X
COVID-19 | JOUEZ DEHORS EN TOUTE SÉCURITÉ – Cliquez ici pour les détails

Blog

Projet de Parc du Mont Loup-Garou : appui massif de la population

C’est en bloc que la population a répondu à l’appel lancé par la mairesse Nadine Brière et par la Ville de Sainte-Adèle de venir manifester son amour du plein air et son appui au projet de Parc du Mont Loup-Garou.

Jeudi soir, près de 275 citoyens et amateurs de plein air se sont massés à l’intérieur de la Place des citoyens pour dire haut et fort qu’ils soutenaient la Ville dans ce projet qui vise à faire l’acquisition de plus de 200 hectares de terrain afin de créer un parc municipal qui sera exclusivement dédié aux activités de plein air.

« Je ne pourrais être plus heureuse et fière de constater l’engouement de la population pour ce projet, dont l’objectif est de protéger nos espaces verts et notre patrimoine collectif, » s’est exclamée la mairesse, à l’issue de cette soirée d’information qui a donné lieu à des témoignages engagés et convaincants de la part des participants. « Cet enthousiasme me galvanise et nous
motive encore davantage à aller de l’avant avec ce projet rassembleur qui profitera tant aux Adélois qu’aux amateurs de plein air de la région. »

Les grandes lignes du projet
Le projet de Parc du Mont Loup-Garou consiste à faire l’acquisition de plus de 200 hectares de terrain dans le secteur boisé et non-aménagé situé entre le chemin du Mont Loup-Garou et le chemin du Paysan. Dans sa présentation, la mairesse Nadine Brière a expliqué que ce secteur comportait de nombreux avantages, notamment le fait que la Ville est déjà propriétaire de deux
vastes terrains qui comprennent un lac, un sommet, un refuge, des points de vue, plusieurs kilomètres de pistes déjà aménagées, ainsi qu’une topographie particulièrement propice pour  aménager des sentiers de raquette, ski de fond, vélo de montagne, fatbike et randonnée pédestre.

Le financement requis pour l’acquisition des terrains, le plan de développement et l’aménagement des infrastructures que nécessite le projet serait réalisé par l’entremise de subventions gouvernementales, dons, commandites, socio-financement et une contribution de la Ville de Sainte-Adèle.

L’importance de préserver nos sentiers
Alors que l’on constate depuis plusieurs années un recul important des espaces aménagés pour le plein air, qui sont majoritairement situés sur des terrains privés et qui sont menacés par le développement immobilier, la Ville de Sainte-Adèle espère concrétiser ce projet de parc afin de centraliser les pistes en un seul et même endroit qui sera la propriété exclusive de la
municipalité. Ce faisant, la Ville souhaite protéger le bien commun et préserver la nature dans une optique de développement durable. De nombreux citoyens ont mentionné pendant la campagne électorale de novembre dernier l’importance pour Sainte-Adèle de se doter d’une vision à long terme afin de préserver notre patrimoine naturel tout en faisant la promotion du
plein air. Aux dires de plusieurs, la pratique d’activités extérieures en pleine nature constitue l’une des principales raisons pour lesquelles ils ont choisi de s’établir à Sainte-Adèle et dans les Laurentides.

La mairesse ainsi que plusieurs intervenants qui ont pris la parole pour exprimer leur soutien au projet n’ont pas manqué de souligner les multiples retombées économiques inhérentes à un tel projet. Il va sans dire qu’un parc nature multi-activités attirerait de nombreux touristes et amateurs de plein air à Sainte-Adèle, constituant du même coup un levier économique
important qui aurait un impact direct sur la communauté d’affaires.